Derniers articles

Comment faire un régime sans féculents ?

Généralement, dans la lancée de réduire sa forme corporelle, différents types de régimes sont conseillés. Figure parmi ceux-ci, les régimes caractérisés par une alimentation ayant un faible apport en féculents. Comme tous régimes, ils présentent caractéristiques, avantages et inconvénients: lesquels seront détaillés dans la suite de cet article.

Que savoir sur une telle option en termes d'alimentation ?

Votre webmagazine parfaites.fr expose d'amples astuces pour réussir un tel régime sans impacts sur votre santé physique et intellectuelle. Les féculents regroupent, sucres et glucides. Le riz et les diverses pâtes sont ceux les plus consommés. Dans la dynamique de réduire sa masse corporelle, un régime caractérisé par la quasi-absence de féculents est souvent conseillé. En d'autres termes, c'est procéder à la suppression des bananes, des produits de la pâtisserie, des confitures, des chocolats, des boissons sucrées, les gâteaux...
En effet, il s'agit de contraindre son organisme à faire usage des stocks disponibles en énergie. Car les féculents sont les principales sources d'énergie chez l'Homme: ils couvrent environ la moitié de nos apports énergétiques. Le fonctionnement du cerveau dépend de l'apport en féculents, provenant de votre alimentation.
En dépit de tout ceci, il vous faudra trouver des aliments de compensation. Le melon, les lipides tels que les huiles non-raffinées, les protéines, les légumes secs, le potimarron, les céréales telles que le millet, l'avoine, le quinoa, le boulgour...peuvent assurer cette fonction.

Les avantages et inconvénients de cette option

Ce type de régime induit l'amaigrissement, la perte considérable de votre poids, la chute du taux de glycémie...Comme inconvénients vous pouvez ressentir la fatigue générale.
En plus, vos capacités à se concentrer et intellectuelles connaîtront une baisse. Vous risquez enfin une hypoglycémie.
Au vu des nombreuses fonctions des féculents dans divers compartiments de l'organisme, il faudra donc, trouver le juste milieu en vous référant aux substituants mentionnés supra. L'avis d'un nutritionniste est également la bienvenue