Derniers articles

Happytal, la start-up qui révolutionne l’hôpital

Se faire hospitaliser est souvent source d’inquiétude. Surtout s’il s’agit d’une pathologie grave. Mais pour améliorer l’expérience du patient à l’hôpital, happyta,l le service de conciergerie a été imaginé et dédié au milieu de la santé, pour les patients, leurs proches et au personnel hospitalier.

Des prestations qui rendent l’hospitalisation plus sereine

La start-up happytal propose des services d’accompagnement pour les malades, de la pré-admission en ligne jusqu’au retour à la maison. En dehors de l’organisation du parcours de soins du malade, elle a pour vocation de proposer plus de 35 prestations. Avec happytal, faites-vous livrer désormais des fleurs, envoyez vos vêtements au pressing, trouvez quelqu’un pour s’occuper de votre animal de compagnie, pendant votre hospitalisation. Happytal centralise une multitude de services, et les rend disponibles aux patients, à leurs proches et au personnel hospitalier. Pour les créateurs d’happytal, le besoin ne fait aucun doute, car les établissements de santé, notamment ceux publics proposent très peux de services hôteliers. Et lorsqu’ils existent, très peu de personnes y ont accès ou parfois ils sont de mauvaise qualité. Mais les services de happytal permettent par exemple aux personnes âgées de garder un lien avec le monde extérieur. Aussi pour ceux qui désirent le meilleur pour leurs proches et parents, les services offerts par ce prestataire améliorent au quotidien leur qualité de vie pendant leur séjour à l’hôpital.

Une prise en charge des besoins pratiques à moindre coût

Happytal c’est le service de conciergerie, installé dans les hôpitaux pour apporter du confort aux patients et faciliter leur prise en charge. Pour rendre opérationnel ses prestations, happytal se met en partenariat avec des sociétés de services, de restaurants, situés en majorité à proximité de l’hôpital. Grâce à la marge perçue sur les prestations ou produits vendus par ses partenaires, il se rémunère. Généralement, les tarifs appliqués ne sont pas plus élevés que ceux des commerces, car ils sont négociés à l’avance, afin de permettre aux patients à y accéder facilement.