Derniers articles

Nouvelle-Calédonie, pourquoi la visiter cet été ?

Vous rêvez de vivre des moments inoubliables entre plages et palmiers ? Super ! Cela vous dit de vous rendre en Nouvelle-Calédonie ? Ce merveilleux territoire de France d’outre mer, est réputé pour ses sublimes îles qui vous feront passer des vacances tranquilles et mémorables. Découvrez dans cet article deux découvertes fascinantes qui vous attendent en Nouvelle-Calédonie.

La visite de l’aquarium des lagons à Nouméa : une manière d’immortaliser son séjour

Comme vous allez le découvrir sur ce site, la Nouvelle-Calédonie compte d’innombrables endroits magnifiques notamment les plages qui vous offrent la possibilité de bronzer ou de pratiquer une variété de loisirs nautiques. En effet, séjourner en Nouvelle-Calédonie sera l’occasion pour vous de contempler la beauté de la faune et de la flore marine de la Nouvelle-Calédonie de manière véritable. L’aquarium des lagons à Nouméa est ce qui vous donne la chance de vivre cette belle expérience. Avec une architecture impeccable, cet endroit détient de nombreuses choses incontournables de la capitale. Vous y découvrirez par exemple l’aquarium, la baie des Citrons, l’Anse Vata, la Place des Cocotiers ou encore la colline de Ouen Toro. C’est une formidable destination de vacances en famille qui vous garantit zéro ennui. Rendez-vous y et vous n’allez sans doute pas regretter.

Qu’est-ce qui vous attend à la réserve naturelle provinciale de la Madeleine ?

En plus de l’aquarium des lagons, l’autre chose qui va sans doute vous émerveiller est l’exploration de la réserve naturelle provinciale implantée à Madeleine. Laissez–vous éblouir par le paysage unique et les nombreuses espèces végétales qu’elle compte. C’est le moment de contempler des conifères primitifs datant de plusieurs dizaines de millions d’années. Et ce n’est pas tout, la réserve dispose également de chutes d’eau ce qui vous donne la possibilité de vous baigner, et vous pouvez faire du vélo, ou vous divertir à travers l’espace de détente du site.