Derniers articles

Qu’est-ce que la phobie scolaire chez l’enfant ?

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents et les élèves peuvent rencontrer certains problèmes, dont la phobie scolaire. Ses crises d’angoisse dont les enfants sont victimes impactent également leurs géniteurs. Nous vous dirons ce que c’est que la phobie chez l’enfant et ce qui la cause dans la suite de cet article.

Que peut-on comprendre par la phobie scolaire ?

La phobie scolaire chez l’enfant se traduit par une grande angoisse qui apparait lorsqu’il pense au fait qu’il doit aller à l’école. Typiquement, cette angoisse se manifeste à cet instant où l’enfant doit prendre départ pour l’école. Cette crise n’est interrompue qu’au moment où il est convaincu qu’il n’ira plus à l’école. Certains experts pensent que cette crise est en rapport avec un évènement traumatisant notamment le décès d’une personne de son entourage, le changement d’école, la séparation des parents ou encore le déménagement. Allez ici si vous avez un enfant qui a peur de l’école.

Quels sont ses signes et conséquences ?

Au moment d’entrer au cycle élémentaire ou au collège, plusieurs cas de phobie scolaire se font remarquer. L’enfant est terrifié à l’idée de se rendre à l’école. Il peut exprimer son angoisse verbalement ou l’exprimer par des signes plus craignant tels que : les maux de tête, les maux de vendre, les sueurs ou encore les nausées. S’il se voit d’ailleurs obligé d’aller à l’école, il peut manifester des signes plus bruyants comme les agitations, les cris, les pleurs ou les violences. Sa panique est si grande qu’il est quasiment impossible de le ramener à la raison.

Dès lors que les parents acceptent son choix de rester à la maison, l’enfant se calme et fait la promesse de se rendre à l’école le lendemain. Sauf que la scène reprendra le jour d’après. Lorsque les parents arrivent difficilement à le convaincre, une fois à l’école l’angoisse lui est insupportable et il est obligé de retourner chez lui. Parfois même à l’école, le besoin de rentrer et la crise d’angoisse réapparaissent chez l’enfant lorsqu’il y a une légère altercation avec son enseignent ou avec son camarade. Cependant, ses manifestations disparaissent totalement chez l’enfant lorsqu’il est en vacances ou en week-end.